Quand commencer le dressage du chiot : à quel âge commencer ?

Souvent on se demande à quel âge le dressage d’un chien devrait être entrepris. Beaucoup estiment que les chiens de petit âge sont trop jeunes pour comprendre les consignes de base. Seulement, il faut savoir que les animaux sont en mesure de tout comprendre, même étant très jeunes. Si vous comptez dresser votre animal, il serait préférable d’entreprendre cela le plus tôt possible afin de ne pas le surprendre à l’âge adulte avec de nouvelles consignes et règles auxquelles il n’aura pas eu l’habitude d’abdiquer.

Quel âge est le plus conseillé ?

Les personnes habituées à dresser les chiens conseillent de commencer cela dès l’âge de deux mois. Cela peut sembler beaucoup trop tôt, mais il faut savoir qu’à cet âge les chiots n’ont pas eu le temps de développer de comportements désagréables, il est donc plus facile de prévenir ces derniers. D’autant plus que, comme les humains, l’assimilation d’informations se fait plus rapidement étant jeune.
Il est conseillé de commencer, avant toute chose, par apprendre son prénom à votre chien. Ainsi, lorsque vous entamerez votre méthode de dressage, il vous sera facile de le désigner. Pour cela, la méthode la plus utilisée est celle du renforcement positif. Préparez une récompense (s’il s’agit de nourriture, pensez à la retirer de sa portion de nourriture journalière afin de ne pas le sur-nourrir), appelez votre chiot, et si sa réaction est assez enthousiaste alors accordez-lui la récompense. À répéter de nombreuses fois pour être sûr du succès de l’apprentissage.

Pourquoi commencer le dressage si tôt ?

Il est préférable de commencer le dressage de votre chiot très tôt car cela permet de :

  • Prévenir les comportements désagréables : votre chiot n’est pas tout à fait habitué à la vie sociale avec d’autres humains. Il est préférable qu’il se défoule sur vous et que vous lui appreniez les choses à éviter avec autrui avant qu’il n’en prenne l’habitude.
  • Faire assimiler plus rapidement : un chiot comprend plus vite qu’un chien. Il peut donc plus facilement répondre positivement aux différentes méthodes qui existent.
  • Facilité : un chiot n’a pas tout à fait eu le temps de développer sa personnalité comme un chien le ferait. Il ne montre pas trop de résistance ni n’a de désirs et exigences particulièrement dures à assouvir. Il sera plus facile de lui apprendre les bases et de l’y habituer. En grandissant, il ne devrait présenter quasiment aucune difficulté à s’habituer à vos consignes.
  • Habitudes innées : mordiller, sauter sur tout le monde et déchiqueter les objets sont des comportements que les chiots présentent. Plus tôt ils comprendront que ce sont des comportements désagréables, moins cela les frustrerait.

Pour toi, d'autres articles :