Quand commencer le dressage du chiot : les bases pour l’éducation canine

Vous avez déjà accueilli chez vous un nouveau petit compagnon ou bien vous prévoyez d’adopter prochainement une boule de poil ? Une fois que vous aurez passé l’euphorie de son arrivée, vous devrez vous intéresser de très près à son éducation. Le plus rapidement possible, votre chiot doit connaître des règles précises mais aussi des limites. Quand commencer le dressage de votre animal et comment s’y prendre ?

Le chiot commence l’apprentissage très tôt

Le dressage d’un chiot doit commencer dès son arrivée chez vous. Un bébé chien peut être séparé de sa maman une fois qu’il est sevré : généralement, le chiot est adopté à partir de trois mois. Mais avant cela, il a déjà bel et bien commencé sa phase d’apprentissage ! Il faut savoir que très vite après sa naissance, sa mère commence à lui imposer des limites. Vous avez déjà probablement vu une chienne attraper son petit par la peau du cou ? C’est souvent signe de désobéissance et ce simple geste permet de poser les jalonnements de son éducation future. Vous pourrez d’ailleurs vous aussi reproduire ce mouvement pour montrer à votre chiot que vous n’êtes pas d’accord : il connait déjà la signification. Attention cependant à ne pas lui faire mal !

Inculquez-lui des règles le plus tôt possible

En arrivant dans sa nouvelle famille, le chiot est forcément perturbé : il quitte ses repères, sa mère et probablement ses frères et sœurs de la même portée. Ce n’est pas pour autant que vous devez le laisser libre de tout : cela ne lui rendra pas service. Dès le début, il faut commencer à lui poser les bases éducatives et à définir des limites : c’est vous le maître, c’est vous qui commandez.
Pour bien éduquer votre chiot, allez-y progressivement pour lui laisser le temps d’assimiler les nouvelles règles. Voici quelques conseils à mettre en place au quotidien :

  • Pour commencer, proposez-lui des exercices courts et simples pour lui apprendre les ordres de base « Assis » « Debout » « Couché » « Stop ».
  • N’hésitez pas à montrer les gestes au chiot pour qu’il les reproduise en même temps que vous.
  • Chaque fois qu’il obéit à un ordre, récompensez-le avec une friandise ou une caresse.
  • Evitez les friandises sans raison : il risquerait de ne plus comprendre et d’en réclamer à tout va. La friandise doit récompenser le chiot qui obéit à un ordre ou qui réalise une action attendue : faire ses besoins dehors, par exemple.
  • Soyez calme et patient : Rome ne s’est pas faite en un jour.